C'est parce que nous empruntons la terre aux générations futures que CARTON CONTACT, depuis toujours, privilégie l'emballage propre, biodégradable, recyclable.

Le « cycle de vie » d’un emballage demande un grand nombre d’étapes et à  chacune d’entre elles nous pouvons mesurer un impact sur notre environnement. Nous extrayons des matières premières de la terre, les mélangeons, les transformons pour en faire des produits finis, manufacturés. Nous remplissons l’emballage avec le produit, transportons le tout emballé, puis nous nous servons du produit, avant d’enfouir, d’incinérer, de recycler ou de composter et le produit et l’emballage quand nous en avons finis.

 


 

Un emballage durable est un emballage qui maîtrise, à chaque étape du cycle de vie, les ressources environnementales de manière optimisée et responsable.

L’objectif de la « durabilité »nécessite un effort d’optimisation important  de la production industrielle.

Dans l’idéal, nous devrions concevoir des produits et des emballages de façon à réduire ou éliminer la nécessité d’extraire de nouvelles ressources, ainsi de moins polluer, voir ne plus polluer du tout, ce qui est un objectif réalisable dans l'état actuel de nos connaissances techniques.

Si nous nous servons de ce concept pour définir les emballages durables, nous pourrions affirmer qu’un emballage durable est un emballage qui exploite, à chaque étape de son cycle de vie, les ressources environnementales de manière optimisée de façon à ne plus extraire de matière première. Ainisi le cycle pourrait être parfait.

 

 

Cette volonté de mettre en avant le côté non polluant de l'emballage se traduit par l'utilisation de matières premières issues de la BIOMASSE renouvelable,  issues du recyclage.

 

L'emballage naturel permet de réduire à la source, l'émission de déchets.


Cependant, CARTON CONTACT ne se contente pas de proposer de l'emballage écologique au meilleur prix du marché, CARTON CONTACT privilégie aussi la fabrication la plus locale possible afin de limiter l'impact CO2 lié aux transports routiers.

L'empreinte écologique du transport augmente en termes d'utilisation des ressources, d'énergie et d'espace urbain tout comme de rejets et de pollution locale…

le transport contribue pour environ 1/3 au réchauffement de la planète du aux activités humaines et les conditions météorologiques extrêmes sont considérées comme un 'signal d'alerte' du changement climatique.

D'après une étude de l'Agence Internationale de l'Energie (AIE), le secteur du transport va dépasser l'industrie en tant que plus gros utilisateur d'énergie d'ici 2020 ;

le secteur du transport est responsable de 40% des émissions de CO2 en Europe, la majeure partie venant des transports routiers ;

les émissions liées au transport augmentent plus vite que n'importe quel autre secteur : les émissions de gaz à effet de serre (GES) de tous les transports augmentent avec un ratio de 2% chaque année depuis 1990 (augmentation totale du transport routier + 17% et +12% de l'aérien).

 

 

 

 

 

                                            

 

Quand nous aurons pêché tous les poissons, coupé tous les arbres, tué tous les animaux,

alors il sera trop tard pour s'apercevoir que l'argent ne se mange pas.














        


Top